Quelques règles simples pour bien nourrir vos poissons de bassin :

  • Adapter l’alimentation en fonction du poisson : Une carpe koï ne dispose pas du même régime alimentaire, ni de la même zone de nourrissage qu’un esturgeon. A cette occasion, des aliments sont spécialement conçus pour s’adapter aux types de poissons.
  • Adapter l’alimentation du poisson en fonction de la saison et de son besoin : Aquatic Science propose des aliments 4 saisons (IchiFood All season, IchiFood Nature, IchiFood Bio). Ce sont des aliments d’excellente qualité, qui toutefois ne conviennent pas aux régimes alimentaires du poisson toute l’année. Par conséquent, des aliments « saisonniers » (IchiFood Winter, IchiFood Summer, IchiFood Excellent) ont été élaborés afin d’adapter l’alimentation en fonction des besoins des poissons durant la saison.
  • Choisissez un aliment de qualité ! Des aliments de mauvaise qualité tels que les sticks sont peu assimilables par les poissons, nuisibles pour leur corps et comparables à de la « junk food ». En outre, ce type d’aliment pollue l’eau de votre bassin et peut engendrer un entretien plus long et complexe ainsi qu’une détérioration de la qualité visuel de l’eau (eau verte, eau marron, algues, …). Des aliments de bonnes qualités tels que les granulés polluent moins et sont mieux assimilables pour vos poissons. Choisir une nourriture de qualité, c’est soigner ses poissons et faciliter l’entretien de votre bassin.
  • Adapter la taille des granulés en fonction de la taille des poissons. Différentes tailles sont disponibles afin de faciliter la prise de l’aliment par les poissons.
  • Eviter l’aspiration de l’aliment par votre filtration (skimmer ou bonde de fond) et/ou le blocage dans la végétation.
  • Conseil pour connaître la quantité de nourriture optimale à distribuer : TOUTE la ration doit être consommée dans les 5 MINUTES qui suivent la distribution. Dans le cas où les 5 minutes se sont écoulées et que des granulés flottent toujours en surface c’est que la ration donnée est trop importante. Ces derniers peuvent polluer votre eau, encrasser votre filtre, créer des problèmes d’algues et de manière générale détériorer la qualité d’eau, chimique et visuelle, de votre bassin.
Guide de bonnes pratiques en matière d’alimentation